Ecotourisme Guadeloupe : Accueil » La Guadeloupe » Faune et flore » Le Racoon
Mercredi, 20 Fév 2019

Le Racoon

Faune et flore Vendredi, 14 Décembre 2012 14:22

Le raton laveur de la Guadeloupe (Procyon minor ou Procyon lotor minor), aussi appelé racoon en Guadeloupe, serait une espèce de raton laveur, parfois considérée comme une sous-espèce du raton laveur commun.

Le racoon peut s'observer à l'état sauvage dans le Parc national de la Guadeloupe, sur l'île de Basse-Terre. On peut aussi admirer cet animal en captivité au parc zoologique et botanique des Mamelles (route de la traversée). Le racoon est néanmoins une espèce qui a été introduite dans l'île au même titre que la mangouste et le rat !

Originaire à la fois d'Amérique et de Chine (il y a très longtemps) ce sympathiqe animal avec son masque caractéristique et sa queue touffue et tigrée, s'est répandu sur presque toute la planète. Il pratique occasionnellement la bipédie, monte aux arbres et hiverne ou se met en sommeil prolongé dans les zones froides. Pourtant, les zoologues l'ont classé parmi les canidés sous le nom de "chien viverin" ou racoon dog en anglais. Un affront pour Linné, le fondateur de la taxonomie moderne, qui l'avait inscrit chez les ours ! Or, malgré son apparence de grosse peluche au nez pointu, son squelette présente des similitudes avec celui du renard. Et sans le duvet ébouriffé qui lui donne tant de volume, avec ses 50 à 70 cm de long et son poids de 6 à 8 kilos, il s'en rapprocherait assez.

La principale caractéristique du racoon est de ne rien manger qu'il n'ait lavé au préalable dans une mare ou un cours d'eau, dont il apprécie aussi les baignades. Omnivore, cueilleur insatiable, habile chasseur et pécheur de poissons et d'écrevisses (les ouassous de Guadeloupe qu'il dispute aux humains) le racoon apparait comme un cousin du raton-laveur d'Amérique ou une variante de l'espèce qui aurait évolué à part du fait de l'insularité, mais sur ce point les avis des experts divergent.

Animal de compagnie, affectueux, intelligent, vif, curieux et joueur, il s'apprivoise très bien. Et au contact de l'homme, il en oublierait presque ses moeurs de noctambule. Mais aujourd'hui, l'espèce est protégée en Guadeloupe et sa domestication est interdite. Ou du moins assujettie à tout un tas de formalités liées à la possession d'un "animal sauvage".

Car, une fois "civilisé", il lui est quasiment impossible de retourner à son milieu naturel, il ne se méfie plus de l'homme et ne sait pas composer avec ses congénères. Aussi, si vous trouvez un petit, il est vivement conseillé de ne pas céder à l'envie de le dorloter, l'administration dans sa froide logique le renverrait à la forêt où ses parents le renieraient parce qu'il porterait votre odeur. En dehors de ce cas, les racoons sont des parents attentifs (bien que polygames) veillant attentivement à l'éducation de leurs petits. Tout particulièrement dans l'apprentissage de la propreté de ce qu'ils mangent.

 

(Sources :  Wikipedia & Guadeloupe-info)

Plus dans cette catégorie: « Les Anolis Heron vert »

Carte Guadeloupe

* *
Vert Intense

Activités pleine nature et séjours sportifs

*
Le Jardin de Cantamerle

Jardin botanique

*
La Grivelière

la Grivelière classée monument historique

*
le Domaine de Vanibel

Location de gites

* * *
Nature Experience

Rando et Trekking

*
Le Zoo de Guadeloupe au Parc des Mamelles

Parc Zoologique et Botanique

*
Le Tapeur

Accrobranche

*
Jacky Action Sport

Aquarando - Canyoning -Randonnée

*
Tamtam Pagaie

Randonnées kayak

* *
Alavama

Plongée guadeloupe

*
Nico Excursions

Excursion en bateau

*
Eden Plongée

Eden Plongée

*
Nos partenaires: 971 - RAC - ahref - 97 - hit-annu - i-annuaires - locationvoitureguadeloupe - infos - dinoo - quickly - callinago - locacar - Site - locacar - Blog
Guadeloupe Autrement, association ecotourisme en Guadeloupe en Basse Terre, plongees, excursions, location vacances, gite, bungalow, rando, choisissez vos activites de loisir pour un sejour inoubliable aux Antilles.